Michèle Faure : mon billet vert pour la planète !             

Je crois cette philosophie amérindienne : « nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, ce sont nos enfants qui nous la prêtent ! »

Il est de bon ton dans les dîners en ville de parler de protection de la planète, chacun y va de son commentaire : je réduis mon empreinte écologique, c’est rigolo, c’est à la mode ! Mais renseignez-vous au préalable, il faut choisir le bon vocabulaire, ils ont déjà beaucoup travaillé (www.legrenelle-environnement.fr), (Le Guide du Routard du Tourisme Durable). L’heure est grave, maintenant il faut passer à l’acte… j’en suis intimement persuadée.

Forte de mes convictions, j’ai participé à deux colloques sur le sujet : « tourisme durable » organisé par Lucien Salemi, d’abord en mai dernier lors du Challenge Tourisme à Madagascar et puis cet automne au Sri Lanka dans le cadre du Snav Provence, j’ai apprécié de trouver et de comprendre la problématique de façon plus clairvoyante et de constater dans ces deux îles des exemples flagrants. Quand on parle de Tourisme Durable, on conjugue tous les aspects sociaux, culturels et environnementaux, le respect entre eux et pourvu que cela dure longtemps…

srilankaoct08071.jpg

Les professionnels du tourisme sont concernés par la question du tourisme durable : 5% des émissions mondiales de co2 découlent de notre secteur d’activités dont 3% rien que pour le transport, et bien évidemment nous avons notre part de responsabilité quant aux changements climatiques, pour autant il ne faut pas culpabiliser notre client-voyageur mais continuer à le satisfaire tout en le sensibilisant aux réalités du terrain et le faire contribuer à l’économie locale, bref nous devons adapter notre vocabulaire… En 2007 : 900 millions de touristes se sont déplacés dans le monde. En 2012 :1,6 milliard sont prévus d’en faire autant. Cruelle contradiction : diminuer les émissions de co2 face à la croissance du secteur du tourisme ! Qui s’y colle ?

srilankaoct08067.jpg

Impact direct du tourisme sur les transports, la consommation d’eau et la multiplication des déchets sur une zone donnée. Toujours plus de commandes d’avions et de bateaux, encore et toujours plus grands. Difficile ainsi d’endiguer la migration nord-sud. 7,8 milliards d’habitants sur la planète, on consomme plus d’énergies que ce qu’elle peut produire et tous n’en profitent pas : 1 habitant sur 5 n’a pas d’eau potable, 1 habitant sur 2 n’est pas raccordé à un système d’assainissement, 1 habitant sur 3 vit en zone où l’eau est rare. Et ce fameux carburant qui devient trop cher, seul levier pour un changement d’habitude et de comportement, va-t-on y arriver ?

srilankaoct08145.jpg

Allons nous construire une nouvelle démocratie écologique ? et devenir ces nouveaux apôtres de la décroissance !! reparlons svp de Solidarité, compensation carbone (planter un arbre, 25 ans pour qu’il pousse…), aider les ONG et les projets humains au plus prés du terrain. Trois grands pays pollueurs n’ont pas signé les accords de Kyoto (visant à limiter les émissions de co2), comme par hasard, ce sont les mêmes qui ne respectent pas non plus le Décret de la Déclaration les Droits de l’Homme, ni n’abolissent la peine de mort, je veux bien sûr nommer : les Etats-Unis, la Chine et l’Inde (merci de me rassurer si je me trompe)

Je ne suis pas la seule à penser : que vous devez arrêter votre climatisation, que le défilé militaire parisien du 14 juillet coûte trop cher et ne sert à rien, même le feu d’artifice y est trop dispendieux …et je ne vous parle pas de la Patrouille de France qui fait des ronds dans l’air !

 loisirjournal02.gif

Michèle FAURE a participé à une émission radio sur RAJE le 29/09/08, le débat ayant pour théme « le tourisme : un secteur en mutation ? ». Ci-dessous le lien audio : http://rajeavignon.free.fr/dotclear/emission/hdc290908.mp3

loisirjournal02.gif

Il y a quelques semaines, Christine LAGARDE, ministre de l’économie, déclarait vouloir « travailler à la levée des obstacles réglementaires qui empêchent les professionnels des congrès de proposer à leur clientèle des billets d’avions et des nuits d’hôtels. » Et d’ajouter « Je ne vois pas pourquoi seules les agences de voyages pourraient vendre des voyages. »

La question est posée « pourquoi seules les agences pourraient vendre des voyages ? »

Michèle nous apporte son point de vue : pour être agent de voyages et exploiter un point de ventes, en dehors de s’endetter pour monter une affaire ou racheter une agence existante, il faut répondre à différents critères, obtenir les autorisations suivantes :

- la licence d’agent de voyages, attribuée par la préfecture et pour laquelle il faut justifier son aptitude professionnelle (diplôme) ou plusieurs années de pratique, au rang de cadre, dans une entreprise.
- une garantie APS, qui est basée sur un patrimoine immobilier et réévaluée chaque année en fonction du chiffre d’affaire de l’entreprise pour assurer aux fournisseurs le règlement des prestations vendues aux clients.
- une assurance responsabilité civile et professionnelle réévaluée chaque année en fonction du chiffre d’affaire de l’entreprise pour couvrir tous les sinistres éventuels et protéger les clients.

Ces trois obligations n’entrent pas en vigueur à ce jour pour tous les acteurs opérant sur internet, cela veut dire qu’un client achetant un produit sur internet notamment n’est couvert par aucune des trois garanties citées ci-dessus et ça personne ne le sait.Je trouvais cela injuste de devoir payer chacune de ces obligations chaque année alors qu’aucun intervenant du net ou organisateur de congrès a cette charge et je souhaiterais que les même restrictions leur soit imposées ou que ces dépenses soient retirées aux agences de voyages.

Ni le gouvernement français, ni le snav, ni l’aps (associtation professionnelle de solidarité du tourisme) peuvent à ce jour aller dans un sens ou dans l’autre pour faire appliquer la loi ou la rendre moins draconienne,  que faire, que dire ? continuer et baisser les bras ?

loisirjournal02.gif

0 commentaire à “ACTUALITES”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Notre équipe

Notre équipe

Bonjour, ce blog est consacré aux impressions de voyages de nos clients ainsi que des membres de notre équipe que vous pouvez retrouver sur les points de ventes COURTINE VOYAGES et CAP SUD VOYAGES à Avignon.

Les Destinations

novembre 2017
L Ma Me J V S D
« mar    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

blunt |
Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Balade nordique
| bailleulalondres
| luluaucostarica